Quels sont les différents types de crédits bancaires pour les entreprises ?

type de crédit bancaire

Aujourd’hui, la majorité de ménages et des entreprises ont recours à un crédit pour financer leurs projets. Il existe bien entendu d’autres modes de financement, mais le crédit reste un classique qui permets un vrai « coup de pouce » pour le développement d’une société. C’est d’ailleurs pour cela que le gouvernement encourage ce type de levier – comme le CICE (crédit accordé aux entreprises et défiscalisable) pour booster la compétitivité.

Cet article de vulgarisation vise à approfondir et évaluer les différents types de prêts que vous proposent les banques pour trouver celui adapté à vos besoins, que vous soyez un particulier, ou que vous représentiez une entreprise.

Quels sont les différents types de crédits bancaires aux particuliers

On distingue généralement deux familles de crédit pour les particuliers

  • Le crédit consommation qui dispose d’un taux élevé et d’une durée assez courte. Il va permettre l’acquisition de biens de consommation (télé, voiture…)
  • Le crédit immobilier qui permet de préparer un projet important comme l’achat d’une maison ou d’un terrain. Les taux sont plus avantageux et les règles pour pouvoir le contracter assez stricte.

Conseils MACIF : il faut toujours faire une simulation de crédit pour mieux anticiper vos besoins, trouver les meilleurs prêts et présenter votre meilleur dossier aux banques

Les différents types de crédits bancaires aux entreprises

Les crédits pour les entreprises existent sous différentes formes et en fonction du contexte dans lequel évolue la société

  • Les crédits court-termes, qui ne dépassent généralement pas 1 ou 2 ans. Il auront pour vocation d’être remboursés rapidement et viseront à renforcer le capital économique de l’entreprise (la trésorerie).

    Ces derniers sont sous-divisés en deux catégories. Le crédit pour créances-clients et de trésorerie. Ces emprunts permettent à l’entreprise de tenir le coup en cas de coup dur (ex : couvrir un léger découvert ou va permettre de payer des fournisseur ou une dette imprévue. On peut les utiliser dans certains cas pour contracter d’autres crédits afin d’acquérir des amortissements (ex du matériel ou des machines…)

  • Les crédits moyen (de 2 à 7 ans) : ces crédits vont permettre d’investir dans de l’équipement afin que l’entreprise puisse continuer à grandir.
  • Les crédits longs termes (au delà de 7 ans) sont utilisés pour faire de l’investissement immobilier.
type crédit entreprise
type crédit entreprise

Les types de crédits bancaires

Une fois que nous avons vu cela, voyons les types de crédits dans le détail. Cette liste ne sera pas classé par ordre de préférence, mais vous listera les principales caractéristiques des possibilités d’emprunts auprès d’un organisme bancaire.

Le crédit amortissable : formule classique

Le crédit amortissable traduit par la forme d’emprunt la plus classique. Ce type de prêt peut prendre une multitude d’appellations ou variante, dont le crédit immobilier, le crédit à la consommation, le prêt à taux variable ou encore le prêt à taux fixe. Le crédit amortissable consiste à contracter une somme et à rembourser mensuellement, à la fois le capital emprunté et les intérêts. On l’opposera au crédit in fine.

Le crédit à taux variable : attention au marché

En opposition au prêt à taux fixe, le crédit à taux variable (ou révisable) permettra de faire varier les taux d’emprunt pendant la durée du remboursement. Il faudra prévoir qu’il soit à la hausse ou encore à la baisse en fonction de conditions fixées sur le marché financier. Le coefficient de variation du crédit révisable est le taux capé.

Le crédit modulable : de la souplesse

Ce type de crédit est souvent utilisé dans l’immobilier des particuliers. il dispose d’une option permettant aux souscripteurs de modifier ses mensualités. C’est intéressant , car il va permettre une plus grande souplesse de remboursement.

Le crédit à capital constant : le moins onéreux

Ce crédit est surtout utilisé par les entreprises. C’est une formule qui permets de contourner le les mécanismes classiques des intérêts bancaires. Plutôt destinés aux professionnels, son principe serait de rembourser le même somme de capital à chaque échéance, sauf que les intérêts sont calculés sur le capital restant du. Vous l’aurez compris, il s’agit du crédit le moins onéreux sur le marché.

Le crédit à taux fixe et à échéance progressive

Ce type de crédit est assez difficile à comprendre pour les non avertis. Souvent confondus avec le crédit variable, il dispose d’une mécanique surprenante. En effet, la formule proposée vous augmente votre mensualité chaque mois avec le même taux d’intérêt. L’avantage, c’est qu’il permets d’avoir de petites mensualités au début et de payer plus rapidement son crédit (au lancement d’une entreprise). Il revient assez cher.

Le crédit in fine : pour de l’investissement locatif

C’est un type de crédit pour professionnels avant tout. Le prêt in fine est pensé en opposition au prêt amortissable. Avec cette formule, seuls les intérêts (et l’assurance) sont à rembourser pendant sa durée. Étant le plus onéreux sur le marché bancaire, le capital sera remboursé en intégralité une fois que la dernière échéance arrive à terme. Il est surtout utilisé pour une démarche d’investissement locatif.

Le crédit relais : pour les plus pressés

Le crédit relais appelé aussi “crédit de soudure” est une solution  pour faire l’acquisition d’un nouveau bien immobilier malgré que l’ancien ne soit pas encore vendu. Risqué par nature, la durée de contrat de ce crédit est courte.

Le crédit sur gage ; contre hypothèque

Ouverte à tout type de personne, le prêt sur gage est tout simplement la solution la plus simple qui soit, que seules les caisses de Crédit Municipal sans condition en proposent. Aussi, il s’agit d’un crédit accordé en contrepartie d’un objet de valeur en guise de garantie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *