Les néobanques vont-elles détrôner les banques traditionnelles ?

différence entre néo banque et banque en ligne

Les néobanques sont ces nouvelles banques en ligne qui promettent de révolutionner les fonctionnement des banques traditionnelles. N26, Revolut, HelloBank, ING et même Carrefour sont implantées sur le marché bancaire; Ces challengers deviennent des concurrents sérieux face à des banques traditionnelles qui peinent à se rénover.

Retour sur un succès fulgurant, mais qui n’est pas sans poser des questions. Pourquoi les néo-banques séduisent-elles autant les consommateurs ? Vont-elles détrôner les indétrônables ?

Qu’est-ce qu’une néobanque ?

Les néobanques sont le fruit d’une époque. Une époque technologique tout d’abord, car les néobanques sont nées grâce à Internet. Leurs cibles étant les consommateurs à l’aise avec la technologie et réclamant plus de simplicité auprès de leurs opérateurs bancaires.

Ces “nouvelles banques” ont su proposer une interface 100% numérique  et sans conseillers bancaires pour une gestion autonome de leurs comptes.

Les néobanques séduisent les jeunes technophiles

Le marché des néobanques pèse lourd et représente 6.50% du marché bancaire en France, avec un taux de pénétration de 3.90% (selon une étude ACPR du 10 octobre 2018 [1]). Ce “faible” domination (on parle quand même de 4,4 millions d’utilisateurs…)du marché s’explique par la simple raison que les néobanques sont jeunes et séduisent en priorité les particuliers technophiles.

Les néobanques sont en train de bâtir de la confiance auprès d’une cible à fort potentiel. Ces jeunes actifs, à l’aise avec le numérique qui feront des clients mûrs dans quelques années.

Une offre pour entreprise en cours de développement

Il faut comprendre aussi que les néobanques ne sont pas (encore) en mesure de proposer de vraies offres pour les entreprises. Cependant, cette évolution est déjà en marche et la vraie guerre commencera une fois leur premier socle de clientèle acquis. On voit déjà des néobanques comme Quonto.com dédiée aux petits entrepreneurs, promettant des services toujours mieux pensés, pour ce marché de niche très juteux.

Comment fonctionnent les néobanques ?

Quelle différence entre néo banque et banque en ligne ?

S’il n’existe pas encore de définition officielle sur le marché des néobanques, il est possible d’en dégrossir le sujet pour mieux comprendre l’engouement sur ce nouveau type de service.

Du point de vue du client, une néobanque est une simple application à installer sur son smartphone. Celle-ci  vous aide à gérer votre argent et il existe quelques fonctionnalités basé sur les algorithmes pour vous aider à prendre les bonnes décisions ou à mieux gérer votre épargne (ex : la mise en place d’objectifs financiers à atteindre chez N26) .

On trouve les caractéristiques suivantes aux néobanques

  • Open banking et données partagées : les informations financières sont de plus en plus disponibles pour le partage. Avec les protocoles bancaires ouverts, divers services peuvent combiner des données provenant de plusieurs sources sécurisées pour vous fournir des suggestions intelligentes et des tableaux de bord faciles à utiliser.

A lire aussi : Open Banking : arnaque ou révolution ?

  • Relations avec les grandes banques : certaines néo-banques sont des startups avec pour ambition de remplacer les acteurs historiques. D’autres forment des alliances naturelles avec des banques existantes, leur permettant d’offrir un service de meilleur qualité.

Quelle différence entre néo banque et banque en ligne ?

  • Banques traditionnelles en mutation : les néobanques sont aussi de grandes banques qui se trouvent obligées de faire évoluer leurs services et de lancer de nouvelles offres attrayantes pour une clientèle toujours plus “mobiles”.

Quelle menace pèsent les néobanques pour les opérateurs historiques?

Les opérateurs historiques ont de nombreux avantages par rapport aux nouvelles banques, tels que le financement et la confiance des clients (mais aussi leurs frustrations…). Elles disposent aussi des systèmes hérités qui les alourdissent, et les empêchent de développer des expériences utilisateur innovantes.

Bien que les néobanques ne disposent ni de l’argent ni de la clientèle nécessaires pour renverser du jour au lendemain les opérations bancaires traditionnelles, elles peuvent lancer des fonctionnalités et développer des partenariats que les gens souhaitent beaucoup plus rapidement.

Les néobanques séduisent donc par leur capacité à innover. Il suffit de regarder les excellents avis sur la banque ING, N26 ou encore Révolut, pour comprendre que les utilisateurs demandent plus de souplesse et moins de frais cachés.

Quelle différence entre néo banque et banque en ligne ?
Quelle différence entre néo banque et banque en ligne ? [source image : pexels]

Le marché des néobanques deviendra-t-il trop peuplé ?

Plus il y a de concurrents sur le marché, plus il devient difficile de générer des bénéfices et plus les marges sont minces. Il n’y a pas de place pour tout le monde et nous avons déjà vu des challengers se terminer. À l’avenir, nous verrons probablement davantage d’activités de fusion et d’acquisition à mesure que le secteur évoluera.

Les services bancaires aux entreprises pour les petites et moyennes entreprises constituent un important secteur de croissance pour les néo-banques. Beaucoup pensent que le secteur est sous-développé et que les clients sont mal servis.

SOURCES :

[1] : article statistiques sur le secteur des néobanque en France francetransactions.com/le-saviez-vous/chiffres-cles-du-marche-des-banques-en-ligne-et-neobanques-en-france.html
[x] : ces article m’a beaucoup aidé à comprendre le monde des néobanques et leurs enjeux : paconsulting.com/insights/what-are-neobanks-and-how-are-they-changing-financial-services/
thebalance.com/what-is-a-neobank-and-should-you-try-one-4186468

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *