Placements financiers à court terme : les meilleurs produits

Vous disposez d’un capital que vous souhaitez investir dans un futur proche ? Sachez qu’obtenir un rendement intéressant avec un placement 0-2 ans n’est pas toujours aisé dans le contexte financier actuel. L’investissement court terme ressemble parfois à une gageure, ce qui ne signifie pas qu’il est impossible d’obtenir des rendements par ce biais !

Le placement financier court terme a, en outre, des avantages. Ainsi, les produits d’épargne disponibles sur le marché sont nombreux et potentiellement adaptés à chaque situation. Par ailleurs, le marché étant instable et parfois difficile à lire, notamment pour des personnes sans connaissances financières poussées, le placement à court terme peut séduire par sa praticité et son côté rassurant.

Quel placement à court terme ?

Il convient de garder en tête que le produit miracle qui serait à la fois sécuritaire, liquide et doté d’un fort rendement n’existe pas. L’investissement court terme nécessite de faire quelques sacrifices, que ce soit sur une rentabilité accrue ou sur la sécurité… en fonction de ses besoins et/ou de son profil.

Attention aux SCPI

Attention également à certains placements à première vue faciles et prometteurs, mais qui doivent cependant s’envisager sur le long terme, comme l’investissement en SCPI. Un tel placement doit en effet s’envisager sur huit à dix ans minimum, tout investissement pour une durée de détention inférieure exposant l’épargnant à un risque de pertes (notamment en raison des frais de souscription, qui s’élèvent en moyenne à 10% du prix des parts).

Acheter des parts de SCPI en ayant en tête un horizon à court terme relève donc d’une stratégie inadaptée, puisque à la revente une décote équivalente aux frais d’acquisition est appliquée. Par ailleurs, il peut se passer plusieurs mois avant que l’on parvienne à trouver un acheteur intéressé par le rachat de ses parts. Il est donc déconseillé d’investir en SCPI en vue d’une revente à court terme.

Prenez également vos distances avec le Livret A, placement financier court terme de référence des Français, qui ne rapporte aujourd’hui presque plus rien.

Faut-il faire confiance aux livrets A et LDD ?

Depuis le mois de février 2020, le Livret A ne rapporte plus que 0,5% (contre 0,75% en 2019), et son plafond est limité à 22 950 euros pour les personnes physiques. Idem pour le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), dont le taux de rendement s’élève à 0,5% depuis le 1er février 2020, et dont le plafond s’élève à 12 000 euros.

La raison de la baisse continue de ces taux de rendement est à chercher du côté des Banques Centrales. En effet, les taux d’intérêt de ces dernières sont historiquement bas. Les taux des livrets réglementés suivent donc, en miroir, un mouvement inéluctable de baisse… au détriment des épargnants.

Les livrets réglementés (livret A, livret de développement durable, livret jeune, PEL…) ne sont pas les seuls outils d’épargne à votre disposition lorsque vous souhaitez placer votre argent à court terme. Petite revue des produits disponibles

Meilleur investissement court terme : que choisir ?

Avant -propos : : ce listing non exhaustif a pour objectif de vous renseigner sur les principales possibilités d’investissements à court terme disponible en ce moment. Il existe bien entendu d’autres formes d’investissements plus ou moins rentables ou risquées.

Il convient de bien réfléchir avant de placer votre argent dans ce type de placement et d’en comprendre les conséquences réelles.

Pour des conseils adaptés à vos besoins et à votre situation financière, n’hésitez pas à consulter un spécialiste en gestion de patrimoine comme le cabinet euodia.fr

Le Compte à Terme (CAT) et le Dépôt à Terme (DAT)

Le compte à terme (CAT) permet de placer un capital sur une durée fixée à l’avance. Le taux de rémunération est également connu d’avance, et ce pour toute la durée du placement. En contrepartie, l’épargnant ne peut disposer librement de son capital durant la durée du placement.

Le dépôt à terme (DAT) est une somme bloquée sur un compte bancaire par un particulier ou une entreprise en contrepartie du versement d’intérêts. Ce peut être par exemple un excédent de trésorerie, ou une épargne dont vous n’avez pas l’utilité pour l’instant. Le montant de la rémunération et la durée sont librement déterminés par un accord entre la banque et l’épargnant. Cette rémunération peut être fixe, ou à intérêts progressifs si l’argent est immobilisé sur une longue période.

L’intérêt de ces placements réside dans leur absence de risque, ainsi que la possibilité de retirer les fonds avant échéance à tout moment, moyennant selon les banques une révision du taux d’intérêt initial. Idéal pour un investissement court terme, mais rentabilité relativement faible. 

Le Certificat de dépôt négociable

Le Certificat de Dépôt Négociable est un titre négociable sur un marché réglementé ou sur un marché de gré à gré. Il permet de bénéficier d’un taux déterminé à l’avance, et offre une garantie de capital à l’échéance. Il est idéal en cas de liquidités importantes.

Le Crowdfunding

C’est une alternative intéressante aux SCPI. Il s’agit d’une méthode de financement participative, qui prend la forme d’une participation au capital d’une société, ou d’un projet peu prisé par les investisseurs traditionnels.

L’investissement peut être en capital (vous êtes alors rémunéré sous forme de dividendes), en obligations ou contre royalties (vous prenez une commission sur le chiffre d’affaires réalisé).

Investir dans un crowfunding présente plusieurs avantages, mais n’est pas sans défauts.

Avantages

  • Une forte rentabilité : entre 3 à 12% selon les projets  (source : financer.com)
  • La possibilité de choisir son projet et d’investir dans l’économie réelle et locale
  • Facile d’accès et sans barrières

Limites

Le marché du crowfunding a littéralement explosé ces dernières années, ce qui n’est pas sans provoquer quelques dérégulations importantes. Il convient donc de faire très attention lorsque l’on investi et de limiter les montants pour éviter les mauvaises surprises.

  • Risque de défaut : l’entreprise a laquelle vous avez prêté v économies n’a plus de quoi vous payer, ou alors moins que prévu..
  • Risque opérationnel : si l’entreprise est bien géré, mais qu’elle fait face à une crise dans un contexte donné, cela peut revaloriser ou diminuer votre portefeuille d’achat.
  • Iliquidité : contrairement aux placements financiers, les entreprises qui bénéficient du crowfunding ne sont pas placées en bourse. En cas de problèmes, vous n’avez aucun moyen de vendre vos placements sur un marché secondaire.

Le crowfunding est donc un placement intéressant, mais pas sans risque. L’étude de marché et la connaissance de l’entreprise est primordiale pour réussir son placement à court terme

Les obligations

Les obligations sont des titres de créance négociables, utilisés par les entreprises ou les États pour emprunter de l’argent sur les marchés financiers.

Il est possible de les acquérir et de recevoir un intérêt en guise de rémunération de ce prêt (le “coupon”) ; puis, au terme initialement prévu, l’émetteur de l’obligation vous rembourse le montant emprunté.

Les obligations font l’objet d’une cotation en bourse, ce qui permet de les revendre avant leur échéance. Elles constituent également, de ce fait, un placement relativement risqué.

investissement court terme rentable
Quels investissement court terme rentable ? [Photo by Christian Dubovan on Unsplash]

Les fonds structurés

Ce sont des actifs reposant sur une formule prédéfinie, qui rentrent dans la catégorie des OPCVM (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières).

Ils présentent des risques de perte en capital et ne conviendront donc pas aux épargnants recherchant la sécurité. En revanche, ils sont adaptés pour un investissement court terme.

Les superlivrets

Les superlivrets, ou livrets fiscalisés, sont des livrets dont les taux d’intérêt ne sont pas fixés par l’Etat, mais par les banques qui les proposent. Face à des livrets réglementés qui ne rapportent plus rien, ils offrent une alternative intéressante, notamment en ce qu’ils proposent un taux et un plafond de versement supérieurs. Ils sont généralement gratuits, et votre capital reste en permanence disponible.

L’inconvénient réside bien sûr dans la fiscalisation des intérêts, mais il est possible de choisir entre le prélèvement libératoire et l’imposition sur le revenu.

Le Livret d’épargne populaire

Depuis le 1er février 2020, le Livret d’épargne populaire rapporte deux fois plus que le Livret A et le LDDS. Ce placement, qui reste relativement méconnu des Français, offre l’avantage d’offrir un taux d’intérêt supérieur d’un demi-point à celui du Livret A, soit 1% actuellement.

Par ailleurs, ses intérêts sont exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux. Une particularité qui ne gâche rien ! L’ouverture de ce compte est néanmoins soumise à des conditions de revenus.

Pour un célibataire, le revenu fiscal maximum est fixé à 19.977 euros ; pour un couple sans enfant, le plafond est de à 30.645 euros (35.979 euros pour un couple avec un enfant, etc).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *