Assurance obsèques : Les grandes lignes à connaître sur ces contrats

assurance obseques

Une obsèque est une étape douloureuse dans la vie. Il est important de prévoir le nécessaire pour laisser les choses en ordre après son départ. Le sujet reste assez difficile à aborder, car il est très sensible. Pourtant, il ne faut pas confondre l’assurance vie, l’assurance décès et l’assurance obsèques. Cette dernière forme un capital destiné à régler la facture des obsèques, la somme ne revient qu’à une seule personne physique ou morale.Voyons l’essentiel à savoir sur les assurances obsèques

2 formes d’assurances obsèques

Vous avez le choix entre deux formes principales d’assurances, dont vous pourrez affiner les détails.

  • L’assurance ou contrat obsèques en prestations : Vous choisissez le montant, les mensualités, mais surtout, la somme revient directement au prestataire obsèques, que l’on appelle aussi “opérateur funéraire”.
  • L’assurance ou contrat d’obsèques en capital : Vous choisissez aussi le montant et les mensualités pour le capital de l’assurance, mais la somme au final sera confiée à une personne de votre choix. <

Quelle assurance choisir entre les deux ?

Voulez-vous laisser le choix des obsèques à vos proches ou désirez-vous tout planifier vous-mêmes ?

Le contrat d’obsèques en prestations

    vous permet de soulager vos amis, et famille dans ce moment douloureux de deuil. Avec l’opérateur funéraire, vous choisissez : inhumation ou crémation ; la qualité et la couleur du cercueil, l’intérieur, les poignées ; le lieu des obsèques. Toutes les prestations sont calculées, mais l’on sait déjà que le montant oscille entre 3500 et 7500 € en moyenne, selon les modalités d’obsèques. Si le capital est supérieur aux frais réels, le surplus est redistribué entre les héritiers.

  • Le contrat d’obsèques en capital laisse le bénéficiaire de la somme préparer l’ensemble des funérailles. Si l’on connaissait les intentions du défunt, les démarches peuvent êtres faciles, mais ce n’est pas toujours le cas. Une fois toutes les prestations réglées, s’il reste de l’argent, c’est la personne désignée qui garde cette somme.
  • Il arrive aussi, que le capital ne suffise pas à régler la totalité des frais d’obsèques, la famille devra contribuer au complément. Il n’est pas rare que les enfants ou le conjoint survivant soit obligés de payer la totalité des funérailles, ici, grâce au contrat obsèques, une partie est déjà réglée d’avance.

assurance-obseques

L’âge et la durée des mensualités

Plus on est jeune, et moins les mensualités seront élevées, elles sont calculées par rapport au choix de la formule et la durée des prélèvements.

Sur le même nombre d’années de cotisations, vous ne paierez pas la même somme à 55, 65 ou 79 ans. Entre 55 et 79 ans, les mensualités passent du simple au double, par contre la prime unique obtenue grâce au capital est supérieure.

Vous pouvez opter pour une mensualisation, mais aussi pour un paiement trimestriel ou même annuel, pendant 10 ans. Il y a encore deux autres possibilités qui s’offrent à vous : le paiement comptant de la somme, à bloquer sur un compte spécial “assurance obsèques” ou la cotisation en viager qui permet de ne payer que de petites sommes, mais durant toute sa vie.

Le rachat de l’assurance obsèques

Les aléas de la vie font que quelquefois on est amené à racheter entièrement ou partiellement certaines assurances à capital. Cette clause doit figurer dans le contrat ainsi que le montant de la pénalité que le rachat entraîne.

Sources :

https://www.lassurance-obseques.fr/comparateur-devis-obseques/

https://www.silvereco.fr/seniors-que-devez-vous-savoir-sur-les-contrats-obseques/31101888

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *