Comment bien négocier son contrat d’assurance auto ?

renégocier assurance auto

Tous les sujets amènent la négociation. Qu’il s’agisse de son salaire et de ses conditions de travail, du prochain lieu de villégiature, d’un véhicule, d’un bien immobilier : tout est négociable ! Le contrat de son assurance auto n’échappe pas à cette règle. Mais, pour bénéficier des meilleurs prix et conditions, il y a quelques astuces à connaître pour apprendre à négocier son assurance auto Explications.

Un contrat d’assurance auto personnalisé

Qu’il s’agisse d’une première assurance auto ou d’une renégociation de contrat auprès son assureur habituel, les cotisations et les garanties de l’assurance auto sont négociables à condition d’avoir bien étudié les offres disponibles sur le marché en fonction de ses besoins. En effet, quel que soit notre acte d’achat, on a souvent tendance à évaluer ce qu’on achète plutôt que de se demander si cet achat correspond vraiment à ce dont nous avons besoin. Là commence le travail préparatoire à toute bonne négociation. Car, on ne souscrira pas au même contrat d’assurance auto selon que l’on est jeune conducteur ou que l’on vient d’acquérir un véhicule neuf. N’hésitez pas à demander un devis d’assurance auto.

Les points à ne pas occulter lors de la négociation d’une prime d’assurance auto sont :

  • la date de première mise en circulation du véhicule à assurer,
  • l’usage intensif ou non du véhicule, sachant qu’un petit rouleur paie souvent moins cher,
  • le comportement au volant, difficile à déterminer pour un jeune conducteur, mais important pour les franchises,
  • les différents besoins en garanties à comparer avec les contrats en cours, notamment celles de l’assurance habitation qui peuvent parfois faire doublon.

Une fois que vous avez bien déterminé votre profil, il est intéressant de bien comprendre les contrats d’assurance auto. Vous pouvez découvrir toute l’actualité automobile avec 123automoto.f et devenir incollable les assurances auto.

Assurance au tiers, formule tous risques, franchise

Ces trois formules sont à connaître avant d’utiliser un comparateur en ligne pour effectuer un devis d’assurance auto. Utiliser des comparateurs en ligne vous aidera à mieux connaître le marché et vous donnera des arguments solides pour négocier ou renégocier votre assurance auto.

Assurance auto au tiers

Cette assurance est la formule d’assurance auto la moins chère du marché. Mais, elle ne prend en charge que les dégâts infligés à autrui en cas d’accident responsable. De plus, si une personne endommage votre véhicule, de manière intentionnelle ou non, vous ne serez pas indemnisés. C’est donc une formule recommandée pour assurer de vieilles voitures. Toutefois, certaines assurances peuvent proposer des garanties supplémentaires comme le vol ou l’incendie. Dans ce cas, cette formule peut être un bon compromis si l’on dispose d’un petit budget.

L’assurance tous risques

Avec cette formule, tous les dégâts subis ou causés sont pris en charge, à ceci près qu’à chaque accident, une franchise sera appliquée par votre assurance. C’est donc une assurance à réserver aux véhicules neufs, car son coût demeure élevé. Elle est en moyenne 40 % plus chère que l’assurance auto au tiers.

Franchise, bonus et malus

Une franchise est un montant fixe, indiqué dans le contrat d’assurance auto. Il correspond au montant des frais de participation laissés à la charge de l’assuré pour la remise en état du véhicule en cas d’accident.

Le montant de la franchise peut donc augmenter chaque année lors du renouvellement du contrat, tout comme la prime d’assurance pour chaque accident responsable. À l’inverse, elle peut baisser si aucun accident n’est à constater.

Pour les jeunes conducteurs, le coefficient appliqué pour le calcul de votre prime sera de 0,95.

Vous êtes désormais bien familiarisés avec les subtilités d’un contrat d’assurance auto et les termes à surveiller lors de la comparaison des primes d’assurances. Vous connaissez également les points à mettre en avant lors de votre négociation. Mais, avant, nous vous conseillons de comparer les contrats des différentes compagnies d’assurance à l’aide d’un comparateur d’assurances auto. Il en existe de nombreux dont la pertinence n’est plus à démontrer. À vous de choisir celui qui vous offre la meilleure expérience utilisateur.

renégocier assurance auto

En route pour la négociation

Forts de la parfaite connaissance de vos usages et besoins, mais aussi des prestations des différents acteurs du marché, vous êtes prêts pour négocier au mieux votre contrat d’assurance auto. Et, les arguments ne manquent pas pour faire baisser les prix !

Regroupement des contrats d’assurance

En regroupant au sein de la même compagnie tous vos contrats, il vous est possible de réaliser de sérieuses économies sur l’ensemble de votre poste assurance.

Paiement à l’année

En payant en une fois votre assureur par prélèvement bancaire, vous êtes assurés de faire baisser le coût de votre assurance, car vous ne supportez pas les frais de gestion liés aux paiements par chèque ou prélèvements mensuels.

La fidélité

La fidélité a un coût : le juste prix. Et, avec les dernières législations qui permettent de changer d’assurance chaque année, il vous est possible d’obtenir de meilleures conditions, particulièrement si vous avez regroupé toutes vos assurances au sein d’une seule compagnie.

La sécurité

Vous disposez d’un garage fermé et avez investi dans différents systèmes de protection comme un antivol, une alarme, prise d’ordinateur de bord protégée ? Il est certain que ces efforts seront récompensés par des primes d’assurance en baisse.

Augmentation de franchise

Il vous est également possible de négocier une augmentation de votre franchise en échange d’une baisse des cotisations ou de garanties ou de prestations d’assistance supplémentaires.

Pour conclure, il n’y a pas de recettes miracles pour faire baisser les cotisations de son assurance auto. Mais, lorsque l’on connaît bien ses besoins et que l’on intègre la notion de risque supporté par l’assureur, il est possible de trouver de bons compromis avec son assureur pour faire des économies. Dans le cas contraire, il suffit d’attendre le délai légal et d’en changer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *