Comment les métiers classiques de l’entreprise se réinventent autour de l’écologie ?

métier développement durable

L’écologie est devenu par la force des choses un des enjeux majeurs de nos sociétés contemporaines. Changements climatique, rapport du GIEC alarmants, pandémies… tous les voyants sont au rouge et nous imposent de changer d’attitude pour effectuer une transition écologique efficace. Loin des beaux discours, ce changement doit s’accompagner d’actes concrets de la part des entreprises (mise en place de politique RSE, optimisation de la production, recyclage…).

Cela n’est pas sans créer de nouveaux métiers orientés développement durable. Si vous cherchez à vous reconvertir ou à donner du sens à votre travail, cet article vous orientera sur les enjeux des métiers du développement durable et sur la façon dont les fonctions traditionnelles de l’entreprise (finance, communication, gestion RH) se réinventent face aux enjeux climatiques.

Entreprise : pourquoi faire sa transition écologique ?

Les consommateurs ne sont pas dupes et l’écologie à pris une part importante dans leur manière de consommer. Comme nous le rappelle un sondage IPSOS diffusé par l’ADEME datant de 2021, ce ne sont pas moins de 27% des Français interrogés qui déclarent boycotter des produits ou entreprises vendus par des entreprises qui ne se préoccupent pas du changement climatique (et 50% serait prêt à la faire).

Dans ce contexte, on comprend aisément la nécessité économique à laquelle font face les chefs d’entreprises. S’ils souhaitent poursuivre leurs logiques de croissance, conserver leur clientèle et poursuivre leur activité, ils ont tout intérêt à se réinventer pour répondre aux défis écologiques et sociétaux de demain.

Comme la transition numérique , la transition écologique n’est plus un choix pour bien des entreprises. C’est pour ces raisons que le développement durable prend de plus en plus de place au sein des entreprises, façonnant de nouveaux métiers et inventant de nouvelles façons de vivre l’entreprise.

Le « business as usual » ne corresponds pas aux enjeux de demain en matière de climat et d’économie. Les entreprises doivent se réinventer et réfléchir à d’autres indicateurs de performances autour de l’écologie, du vivre ensemble.

Développement durable : Quelle approche pour proposer des métiers à impact positif ?

L’introduction des notions de durabilité, d’écologie et de développement durable dans les modes de fonctionnement des entreprises a inspiré un renouvellement et une refonte de nombreux métiers traditionnels comme la finance, le management ou la communication.

Ces trois domaines pourtant controversés sont en train de se réinventer pour aider l’entreprise à devenir plus respectueuse de l’environnement. On assiste donc à une grande mutation des métiers traditionnels et à laquelle les entreprises doivent se préparer en proposant à leurs cadres et salariés une formation en développement durable comme en propose l’ESG Green.

Conférence de Gunther Pauli expliquant les enjeux de l’économie bleue aidant la transition écologique des entreprises (source : youtube.com)

Former des futurs cadres aux enjeux du développement durable

L’ESG-Green se définit comme une école du développement durable qui a choisi de former ses élèves sur ces trois spécialités précitées (finance, communication et gestion RH). Ces disciplines transversales sont au cœur de toutes stratégie entrepreneuriales et ne saurait être ignorées pour envisager une transition écologique complète.

Les futurs cadres seront donc formés aux notions de base du métiers, mais sensibilisés aux problématiques et solutions environnementales qui vont permettre d’appuyer durablement la transition écologique des entreprises (ex : formation autour de la politique RSE)

La finance durable et solidaire

La finance durable et solidaire est une nouvelle façon de penser le financement des entreprises qui permet de rendre cette dernière plus écologique tout en lui conférant un meilleur impact social.

La finance durable fonctionne selon certains principes comme l’investissement responsable qui intègre les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Il s’agit de mettre en place une politique RSE responsable, éthique et écologique permettant l’investissement.

On parle aussi de finance verte qui comprend les opérations financières qui s’inscrivent dans la transition écologique et énergétique de l’entreprise et de son environnement. L’aspect solidaire se manifeste, quant à lui, par un engagement au profit de la réalisation de critères sociaux comme l’insertion de jeunes ou de personnes en difficulté. 

Pour en savoir plus : l’ AMF a publié un guide pdf détaillant les principaux enjeux de la finance durable : https://www.amf-france.org/sites/default/files/private/2020-10/guide-finance-durable-2020-bd-def_0.pdf

Communication durable et solidaire

La communication durable et solidaire est une nouvelle façon, plus écologique, de voir la communication des entreprises. Elle repose sur trois principes fondamentaux.

  • Une prise de parole éthique qui veut que la communication soit transparente, y compris sur les manquements et faiblesses de l’entreprise, notamment sur le fait écologique. Pour être réussie, une campagne de communication solidaire doit être à l’opposé d’une campagne de greenwashing. C’est une démarche d’honnêteté et d’objectivité, mais aussi de respect des sensibilités liées au genre ou aux minorités.
  • La communication durable doit aussi privilégier l’éco-conception des supports de packaging et minimiser l’impact sur l’environnement du marketing et de la communication. Dans ce cas, la communication durable entretient des liens intimes avec le marketing durable.

    La réalisation de cet objectif passe par diverses démarches comme les sites internet basse consommation, les supports papier ou carton recyclables, objets publicitaires ou autres goodies écoresponsables, etc.
  • La gouvernance est le troisième pilier de cette communication durable et responsable. Elle implique que la communication encourage le dialogue et soit à l’écoute des consommateurs, collaborateurs, fournisseurs et partenaires de l’entreprise.
Comment réinventer la communication pour qu’elle devienne durable ?

Management des organisations et ressources humaines

Les notions d’écologie et de responsabilité sociale participent, eux aussi, à l’évolution des métiers de management et de gestion des ressources humaines. Ces deux branches de l’entreprise se transforment en gestion durable des ressources humaines et en management durable des organisations et doivent désormais inclure des critères pointus d’équité, de responsabilité environnementale et sociale.

C’est donc à travers la politique RSE d’une entreprise que s’exprime l’aspect durable et responsable de ces métiers. Ces derniers ont un impact principalement interne à l’entreprise et doivent notamment améliorer le bien-être des salariés au travail, mieux mobiliser et gérer les talents et mieux encadrer et former les salariés. Cet objectif est notamment réalisé par la formation développement durable en entreprise.

Les ressources humaines doivent également favoriser la solidarité intergénérationnelle au sein de l’entreprise, développer la cohésion sociale et mettre en avant des valeurs qui dépassent les notions de productivité, de performance ou de rentabilité.


Conclusion : il y a donc un monde à réinventer en matière de politique de gouvernance en entreprise. De nouveaux métiers vont forcément apparaître et permettre aux entreprises capables de s’adapter de rester dans le top des choix des consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.