Comment devenir conseiller en gestion de patrimoine ?

consultant patrimonial independant

Chez les conseillers en gestion de patrimoine indépendants, l’optimisme est au rendez-vous. En effet, en 2018, un peu plus de 9 CGPI sur 10 estiment que la profession se porte bien (selon les chiffres de la 12ème édition du Baromètre du marché des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants (CGPI) et de leurs clients). Leurs rôles : valoriser le patrimoine de leur clientèle de particuliers. Quelle est la mission du consultant patrimonial indépendant ? Quelle formation et quel salaire pour accéder à ce métier ? Quel statut pour exercer cette profession ?

Quelle est la mission du consultant patrimonial indépendant ?

Expert juridique et financier, le conseiller en gestion de patrimoine (CGP) ou consultant patrimonial indépendant exerce une mission de conseil. Il accompagne sa clientèle de particuliers dans l’optimisation de leur patrimoine. Cette mission de conseil s’effectue en plusieurs étapes.

Tout d’abord, le CGP effectue une analyse de la situation de son client par la réalisation d’un bilan patrimonial.

En fonction du diagnostic établi, ils définissent en commun les besoins et les objectifs poursuivis à court, moyen et long terme, ainsi que le niveau de risques consenti.

Ensuite, le CGP met en place une stratégie d’investissement immobilier (ex : SCI) et/ou de placement financier (ex : produits d’épargne, d’assurance, actions ou titres) adaptée. Elle s’inscrit dans un cadre législatif et fiscal que maîtrise le conseiller.

Dès lors, le rôle de CGP prend une dimension commerciale. En effet, en fonction de la stratégie mise en place, il soumet à son client une offre de produits diversifiée dont il expose les avantages et les inconvénients.

Pour exercer ces missions, le CGP dispose de solides connaissances dans la gestion d’actifs et dans les diverses branches du droit (droit civil, droit fiscal, droit social, droit des assurances, droit international, etc.). Dans un contexte réglementaire, financier, et économique exigeant, il se tient au courant des évolutions qui touchent son secteur.

Le CGP entretient avec son client une relation durable et basée sur la confiance. Chaque problématique que lui soumet son client implique de lui proposer une solution adaptée.

Quelle formation et quel salaire pour devenir CGP ?

Les formations en gestion de patrimoine

Il n’existe pas de formation pour gestionnaire de patrimoine type. Le métier est donc accessible quel que soit le niveau de formation.

Pour devenir gestionnaire de patrimoine, il reste cependant préférable d’opter pour une formation longue (Bac+5). Il existe une diversité de Masters 2 en Gestion de patrimoine, en finance et patrimoine parmi lesquels :

  • Le Mastère spécialisé Gestion Patrimoniale et Immobilière de Kedge Business School
  • Le Mastère spécialisé Manager en gestion de patrimoine financier de la SKEMA Business School
  • Le Master 2 Gestion de patrimoine de l’Université Paris-Dauphine
  • Le Master Finance parcours Gestion de patrimoine de l’Université Aix-Marseille
  • Le Master Finance parcours Gestion de patrimoine de l’IAE Clermont Auvergne, School of Management

Formation gestion de patrimoine
Top 10 des meilleurs master en Gestion de patrimoine [source : https://www.meilleurs-masters.com/vendor/module_pdf/classements/master-gestion-de-patrimoine.pdf]
Constat : Les universités proposent au même titre que les écoles de commerce des formations d’excellence. En outre, celles-ci proposent des alternances ou des contrats de professionnalisation.

Devenir gestionnaire de patrimoine est également possible au niveau Bac+2 à l’issue d’un BTS ou d’un DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations) ou TC (Techniques de Commercialisation).

Est-il possible de devenir gestionnaire de patrimoine sans diplôme ?

Il est possible de devenir gestionnaire de patrimoine sans diplôme. Mais il faut pouvoir justifier des compétences professionnelles en la matière. Un expérience professionnalisante en banque ou en agence peut-être un gros plus pour décrocher un tel poste.

Si vous prévoyez de vous lancer en tant que conseiller de gestion de patrimoine indépendant, il faudra prévoir un carnet d’adresse assez conséquent ou de très bonnes compétences commerciales.

Le salaire d’un conseiller en gestion de patrimoine

Le salaire moyen d’un conseiller en gestion de patrimoine en France s’élève à 49 774 € par an (Indeed, 2020).

Quel statut professionnel choisir pour devenir CGP ?

Il est nécessaire de se poser plusieurs questions avant de se lancer en tant que CGP. Voici quelques éléments de réponses

Où peut-on exercer en tant que conseiller patrimonial ?

Le gestionnaire de patrimoine peut exercer comme salarié dans une banque ou compagnie d’assurance, comme courtier en assurance, comme notaire ou expert-comptable, ou comme indépendant dans un cabinet de conseil ou dans son propre cabinet.

Pour trouver un emploi dans la gestion de patrimoine, vous pouvez visiter le site recrutimmo.com

Devenir consultant patrimonial indépendant : quelle forme de société ?

Les habilitations nécessaires pour ouvrir son cabinet de CGP

La majorité des CGPI dispose du statut de conseiller en investissement financier (CIF) contrôlé par l’Autorité des marché financiers (AMF).

Pour obtenir ce statut, il faut remplir des conditions de base d’âge et d’honorabilité (article D.541-8 du Code monétaire et financier), des conditions de compétence professionnelle (article 325-1 du Règlement général de l’AMF), adhérer à une association agréée par l’AMF et chargée de la représentation collective et de la défense des droits et intérêts de ses membres (article L.541-4 du Code monétaire et financier) et avoir souscrit une assurance couvrant le CIF contre les conséquences pécuniaires de sa responsabilité civile professionnelle (article L.541-3 du Code monétaire et financier).

Outre le CIF, il y a les statuts d’intermédiaire en assurance, d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement, voire d’agent immobilier, et la Compétence Juridique Appropriée (CJA).

Créer son cabinet de conseil en patrimoine

Plusieurs formes de société sont offertes pour créer son propre cabinet de conseil en patrimoine :

  • L’EIRL (Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée)
  • L’EIRL a pour intérêt l’insaisissabilité des biens non professionnels
  • La SARL (Société à Responsabilité Limitée) ou EURL (SARL à associé unique)

Le fonctionnement de cette société est relativement lourd (assemblée générale annuelle obligatoire, comptabilité lourde, etc.). Le gérant majoritaire ne peut bénéficier du régime de protection sociale du salarié. Enfin, les décisions importantes sont prises après accord des associés, en assemblée générale.

  • La SAS (Société par Actions Simplifiée) ou SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle)
  • La SAS offre une plus grande flexibilité statutaire que la SARL. Le choix du régime fiscal constitue, de plus, un réel avantage. Enfin, les dirigeants bénéficient du régime de protection sociale.

En revanche, il est déconseillé de choisir la micro-entreprise qui suppose le respect d’un plafond de chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *