Comment prévoir le financement de son projet immobilier ?

L’achat d’une nouvelle maison est l’un des rêves partagés par une grande majorité de personnes. Que ce soit en fond propre ou par le biais d’un crédit, un patrimoine immobilier doit toujours trouver son financement et cela demande patience et acharnement avant d’habiter la maison de ses rêves. Comment financer un projet immobilier sans avoir à sacrifier tout le reste ? Cet article vous guide et vous donne quelques conseils pratiques pour financer un achat immobilier sans trop s’arracher les cheveux.

Les prérequis pour financer un bien immobilier sans trop de risques

Quel type investisseur êtes-vous ?

Avant de commencer la recherche, il convient d’avoir un minimum les pieds sur terre. En effet, connaître votre profil d’investisseur et cerner vos exigences de futur propriétaire vous aidera et vous fera gagner un temps fou dans vos démarches et dans vos négociations. Nous n’avons pas les mêmes besoins à 30 qu’à 50 ans. Cela forcément influencer votre façon d’envisager votre emprunt et de financer votre achat immobilier.

Cherchez-vous à acheter une maison secondaire avec vue sur la mer ou souhaitez-vous investir dans un petit appartement dans une grande ville pour le petit dernier ? Est-ce votre premier achat ou s’agit t-il d’un investissement locatif ?

Il existe en effet divers profils d’investissement immobiliers. Il convient de se poser les bonnes questions dès le départ avant d’aller voir un institut de crédit une agence immobilière

Pour quelles raisons investir ?

Tous les investissement ne se ressemblent pas. Voici les deux grands profils d’investissement cadrés « à la louche »

Acheter pour vivre : Ce type d’investissement est bien souvent le premier, car il est essentiel. Il vous permettra, une fois le crédit remboursé de faire des économies considérable, car vous n’aurez plus de loyer à payer (hormis l’impôt foncier…)

Acheter pour louer : l’investissement locatif est assez différent et peut se présenter sous différentes formes (SCPI, achat résidence secondaire etc.) Il arrive généralement sur le tard, et permet de générer des petites rentrées d’argents non négligeables qui anticipent la retraite ou les passages à vide professionnels. Ce qui est très intéressant avec ce type d’investissement, c’est qu’il peut s’autofinancer et se rembourser avec les gains de la location. C’est un peu l’investissement rentable typique.

financier l'achat d'un patrimoine

Âge et salaire

Premièrement, il convient de préciser qu’il est préférable de demander son crédit sur le « tôt ». Si l’âge minimum requis est de 18 ans et l’âge moyen maximum est de 64 ans et 11 mois. Le calcul du crédit accordé sera surtout basé sur trois éléments clés

le revenu net mensuel et les conditions d’embauches : bénéficier d’un revenu minimum garanti va simplifier votre négociation. Il est préférable d’avoir un CDI ou idéalement un poste dans la fonction publique pour obtenir un crédit.

la valeur de la propriété : Le montant du crédit va dépendre de la valeur demandée. Plus la valeur de la propriété sera élevée, plus les garanties à apporter seront difficile, le taux d’intérêt potentiellement élevé et votre fiche de salaire devra impérativement suive le mouvement.

les garanties nécessaires qui vont pouvoir sécuriser le prêt : si la personne a un soutien ou une subvention du gouvernement. Cela peut forcément peser dans la négociation. Il est toujours important d’avoir quelques garanties ; Nous parlions dans cet article de garanties participatives pour les profils les plus précaires.

 

Financer son projet immobilier quand on est jeune

Les hypothèques pour les jeunes offrent, en règle générale, des conditions plus avantageuses. En effet, un crédit accordé à un profil jeune, par un banquier, est une « presque » garantie d’avoir un client durable.

Il existe aussi des crédits à taux zéro qui peuvent aider à mettre en place son projet. Il convient de vérifier sur les simulateurs offerts par le gouvernement sur le site de l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement)

bannière anil agence nationale infos logement

2. Avoir un profil financier sain

Comment financer un projet immobilier sans un profil financier sain ? Maintenir un bon historique de crédit est l’une des clés pour convaincre votre banquier du bien fondé de votre investissement. Cela est un gage de valeur pour prouver que vous êtes capable de rembourser vos dettes et que vous savez maîtriser un budget sur le long terme. Si vous apparaissez comme un profil sain pour votre banque ; alors vous serez un client attrayant pour les institutions financières qui pourront capitaliser sur vous.

3. Obtenir un premier capital d’investissement

Tous les prêts hypothécaires exigent un capital initial pour couvrir l’acompte de la propriété, les frais administratifs, l’ouverture du crédit, l’évaluation et les frais de l’acte notarial. Les intermédiaires sont toujours un peu frayeux. Il faut compter aux alentours de 20 % pour avoir un peu de marge de manœuvre.

Pour réussir, il est important d’avoir un revenu constant et des économies importantes afin que le paiement de votre crédit n’affecte pas votre économie. Ne demandez pas plus de 30 % de votre économie afin d’éviter les mauvaises surprises et de pouvoir encaisser les coups durs.

Comment financer son appartement ?
Comment financer son appartement ? source : pixabay.com

Étudier le marché avec des baromètres immobiliers professionnels

Avant de bondir sur la première occasion venue, il faudra vous renseigner sur les tarifs moyens du marché. Par exemple, ce comparateur de tarifs en Alsace proposé par l’agence trianon-residences.fr vous aidera à financer un bien immobilier au taux du marché. Sans ce type de baromètre et sans l’avis de connaisseurs ou d’experts, vous pouvez vite vous faire plumer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *