Trouver un bien immobilier locatif rentable

rentabilité locative

Investir dans l’immobilier, que ce soit pour un usage résidentiel ou locatif, représente une grosse mobilisation de fonds pour un foyer. Il est ainsi indispensable de réaliser une étude approfondie de son projet avant de concrétiser l’investissement. Voici quelques conseils pour réaliser un bon investissement immobilier.

La bonne rentabilité locative, comment la trouver ?

Pour acheter sa résidence principale ou secondaire, il faut tout d’abord définir si l’on veut réaliser une acquisition dans le neuf ou dans l’ancien. Mais surtout, il faut se préparer en amont de l’achat. Un achat bien pensé vous offrira un meilleur rendement locatif net et vous ne le regretterez pas.

Appartement avec rentabilité locative

Plan d’attaque pour trouver une investissement doté d’une rentabilité locative intéressante

  1. La localisation : Ainsi, on peut commencer par définir la localisation du bien immobilier à acheter, le budget alloué au financement de l’acquisition, du type de bien que l’on veut acheter, mais également bien s’informer sur les cadres réglementaires régissant l’opération d’achat immobilier. Une fois que l’on a réalisé ces étapes préalables, on peut poursuivre par la recherche du financement adéquat, notamment un prêt immobilier, en utilisant un simulateur crédit immobilier par exemple.
  2. Négocier le prix du bien immobilier : une fois la source de financement identifiée, on peut poursuivre par la négociation du prix du bien immobilier de son choix. Ici, le principal objectif est de faire baisser le prix au maximum, compte tenu de ses capacités financières.Par ailleurs, il faut savoir que l’acquisition immobilière engendre des frais administratifs, à part le prix indicatif du bien immobilier lui-même. Il peut s’agir des frais de notaire, d’agence, ou des impôts.
  3. Réduire les frais divers : Avant d’activer effectivement le processus d’achat, il est important d’essayer de réduire ces différents frais qui peuvent peser assez lourdement sur le prix final du bien. Avec les frais de notaire, c’est un peu plus difficile. Toutefois, il est possible de négocier à la baisse les frais d’agence pour économiser sur les frais fixes de la transaction. Faire baisser les impôts peut se faire à travers les différents dispositifs réglementaires. Renseignez-vous auprès de votre agence immobilière pour des infos plus précises.

Trouver l’offre qui vous convient

L’investissement locatif a pour but de générer des revenus supplémentaires dans une optique de placement à long terme.

#1 Réaliser un calcul de rendement du bien

Il est primordial de réaliser un calcul du rendement pour connaitre sa rentabilité locative. En effet, si le bien immobilier peut assurer 400€ par mois, il faudra prévoir un prêt en fonction de ce que le bien pourra vous apporter.

#2 Vérifier la capacité de location du bien à louer

Une fois la rentabilité locative du bien connue, il faudra s’assurer de choisir un bien qui se situe dans une ville où l’investissement locatif est rentable. En effet, les offres locatives dépassent actuellement les demandes dans certaines villes de France ou à l’étranger. S’assurer de la location de son bien est une étape capitale pour éviter les déceptions.

#3 Se renseigner sur la loi et ses réductions fiscales

Ensuite, il faut savoir profiter des différentes dispositions réglementaires afin de bénéficier de réductions fiscales. La loi Pinel/Duflot permet, entre autres, d’en bénéficier. En cas travax maisond’investissement locatif dans plusieurs logements en même temps, il est indispensable de connaitre la meilleure option fiscale pour ne pas à payer trop d’impôts. Selon la réglementation, l’investisseur peut choisir entre une déduction fiscale sur les frais réels ou une déduction fiscale sous le régime micro-foncier.

 

#4 Y a t-il des travaux à effectuer ?

Savoir évaluer le coût des travaux avant d’acheter un bien immobilier pour la location, c’est vous éviter une gueule de bois après l’achat. Essayer de trouver les vices cachés; Si vous n’avez pas d’expériences, demandez à un proche de vous accompagner ou à un professionnel du secteur.

1 Commentaire

  1. Simulation assurance prêt Répondre

    Bonjour, il convient également de prendre en compte les frais liés à la souscription du prêt et à l’assurance emprunteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *