Site icon Mediafinances

Top 8 des frais bancaires cachés

frais cachés carte bancaire

frais cachés carte bancaire

Les banques adorent jouer avec leurs clients en leur imposant pleins de frais cachés. Ces frais bancaires sont pas toujours indiqués explicitement lorsque vous souscrivez un compte. Voici un petit top des frais bancaires cachés que nous vous conseillons de vérifier chez votre banque.

Bien entendu, toutes les banques n’ont pas forcément toutes les mêmes frais cachés, cet article contient les frais cachés les plus courants auxquels faire bien attention.


Frais tenue de comptes

Les frais bancaires de tenue de comptes sont très courants chez les banques traditionnelles et les banques de réseaux. Ce sont de petites mensualités qui passent inaperçu, mais qui cumule quand même une petite centaine d’euros à la fin d’année chez certains prestataires. De quoi vous payer un beau petit week-end.

La plupart des banques en ligne n’ont pas de frais de tenue de comptes, tout simplement car vous n’avez pas de conseillers à votre disposition.

Transfert de PEA

Transférer un PEA d’un compte vers un autre vous coûtera probablement un peu d’argent. Ce frais bancaires cachés s’appelle la « commission de transfert ». Le montant de cette commission (qui dépend des banques) peut vous être offert lors de la création de compte si vous êtes un nouveau client. Attention à bien lire les contrats que l’ont vous donne à signer.

Tiers détenteur & frais cachés

Le tiers détenteur est une autorisation que votre banque donne pour l’État Français dans certaines situations (dette ou même créance). Pour faire simple, il s’agit de donner l’autorisation au FISC de prélever ou d’injecter un montant sur votre compte lorsque vous avez une dette ou une créance non régularisée (ex : impôt sur le revenu non payé).

J’ai personnellement été victime de frais à tiers détenteur chez Hello Bank cette année, pour retard sur mes impôts 2022. Non content d’avoir payé des intérêts auprès de l’État français sur le montant total de mes impôts, la banque m’a ajouté des frais de 10 % du montant pour autoriser les frais à tiers détenteurs. Seulement l’histoire ne s’arrête pas la, car j’ai été débité deux fois par les impôts – que j’ai du recontacté via leur messagerie – pour un remboursement rapide (qui a été fait, par le biais d’un autre tiers détenteur).

Moralité : payer vos impôts à l’heure, car j’ai du payé des intérêts à l’état Français… et près de 20 % en plus du montant total de mes impôts en frais caché chez HelloBank…

Frais pour non utilisation de comptes

Certains frais bancaires cachés peuvent vous être attribués si vous n’utilisez pas assez votre compte. C’est le cas de certaines néobanques qui promettent une offre premium pour zéro euro par mois, mais qui vous incite à dépenser votre argent ou à utiliser a minima votre compte.

En effet, malgré une législation en vigueur à ce sujet (loi Eckert), les banques ne se gênent pas pour appliquer des frais cachés pour non utilisation du comptes. La moyenne des frais cachés imposés se situent autour de 30€ selon un article de panoramabanques.com paru en 2018 (source)

Envoyer de l’argent à l’étranger

il y a encore de nombreux abus sur les frais bancaires cachés des banques lors d’un transfert d’argent à l’international. Les banque justifient ces frais cachés en invoquant un changement de devise, le travail intermédiaire de mise en relation de la banque etc.. La plupart du temps les frais de transfert sont prohibitifs, surtout si vous sortez de la zone Euro. De plus, les informations autour des coûts prohibitifs de ces opérations ne sont pas toujours mises en évidence sur les plaquettes commerciales des banques.

Mon conseil pour transférer de gros montant : utiliser des outils spécialisés comme Transfert Wise pour déplacer votre argent d’un pays à un autre. Transfert Wise est utilisé par les néobanques comme N26 pour gérer ce genre de problématiques à moindre frais.

frais bancaires cachés
Quels sont les frais cachés des banques ? (source image : Pixabay)

Demander à un conseiller de faire un opération à votre place

Certaines banques n’hésitent pas à vous faire payer des frais bancaires cachés pour demander à un conseiller de vous aider. Comme souvent, les les frais cachés des banques en ligne sont plus élevés dans les offres gratuites ou ‘sans frais’ que chez les comptes premium avec abonnement. Cela semble logique n’est-ce pas ?

Par exemple : des banques comme HelloBank, Boursorama ou encore Fortuneo appliquent des frais cachés de 5€ pour effectuer un simple virement bancaire fait par un conseiller. Il existe beaucoup d’autres exemples, comme celui de demander la liste de vos relevés bancaires à l‘année pour effectuer sa comptabilité.

Bref, retenez que toute intervention d’un conseiller sur votre compte peut vous imposer des frais cachés abusifs

Frais bancaires liés aux découverts

Les découverts bancaires coûtent en moyenne 7€ par mois à un français sur deux selon un article des échos. Ces frais cachés s’appliquent automatiquement et ne peuvent pas être déduits. De plus, les banques peuvent vous adresser des courriers de relances qui seront facturés jusqu’à 20€.

Les bornes de retraits

Vous êtes en week-end ou en déplacement professionnel et vous avez besoin d’un peu de liquidité. Votre premier reflex est de trouver le distributeur le plus proche quelque soit la banque. Gare à vous, car les accords entre les banques imposent parfois aux clients des frais cachés.

Ces frais dépendent bien entendu de votre banque et de la banque qui vous donnera votre argent en cash. Le plus simple pour éviter ces mauvaises surprises restent le retrait de plus grosses sommes de cash et de les avoir avec soi.

Conclusion : j’espère que cet article vous aura aidé à y voir un peu plus clair autour de ce nébuleux sujet des frais bancaires cachés. N’hésitez pas à me donner votre opinion en commentaire.

Quitter la version mobile