Les open spaces sont-ils une bonne solution pour votre entreprise ?

travailler en open space

Les évolutions structurelles des entreprises nécessitent d’adapter les conditions dans lesquelles vont évoluer vos employés. Depuis désormais 40 ans, on considère que la place du lieu de travail, au sein du quotidien des salariés, a un impact déterminant en termes de productivité mais aussi de rapports sociaux. Beaucoup d’entreprises font le choix de l’open space. Mais travailler en open space ne fait plus rêver, loin de la…

Outre le dénigrement médiatique dont il faisait l’objet, de par le changement idéologique fondamental qu’il suscitait, le principe de l’open space connaît son lot de succès (exemple type des hautes sphères Google). Il faut donc raisonner avec pragmatisme pour déterminer si ce modèle d’entreprise est adapté aux besoins de vos salariés.

Quelle communication entre vos salariés ?

Les grands open spaces sont nés avec l’apparition des plateformes de standards téléphoniques dont la communication se faisait par casque. Depuis cette période, l’open space a évolué pour quitter le propre aspect utilitaire. Il ne s’agit pas d’un modèle normé et les entreprises qui l’adoptent font un choix : celui d’ouvrir les espaces cloisonnés de certaines parcelles de leurs structures (et donc par exemple d’un service spécifique de l’entreprise). Du placement de ces modifications vont dépendre la communication professionnelle mais aussi personnelle de vos employés.

 

 

Il faut distinguer les open spaces des espaces de coworking. Ces derniers peuvent être considérés comme « open spaces », cependant, la nature des échanges des individus sera différente. Là où l’open space traditionnel rassemble les individus d’un même tissu professionnel, le coworking permet de stimuler l’individu, socialement et professionnellement, au contact d’autres individus aux problématiques diverses.

Open Space et secteur d’activité

Du secteur d’activité dépendra énormément l’utilisation faite du concept Open Space. Intrinsèquement, l’open space a pour nature de renforcer le sentiment d’appartenance de vos salariés à un groupe. Pour les modèles d’entreprises « horizontales » qui nécessitent de solliciter plusieurs individus aux compétences diverses, il peut s’agir d’une solution.

Un bureau « ouvert » aura la capacité inconsciente de faciliter les échanges, plutôt que d’inciter l’envoi d’un mail. L’open space nécessite un investissement de vos employés d’apprendre à « vivre ensemble ». Cependant, cet investissement n’est pas sans bénéfice. Il comporte des avantages et des inconvénients, qu’il s’agit de mesurer car souvent, travailler en open space un cauchemar pour les salariés.

travailler en open space

Pourtant l’open space est censé renforcer la convivialité de l’entreprise en effaçant également les barrières hiérarchiques. Ce n’est pas toujours le cas, car on voit un peu partout émergé des guides survie à l’open space, des chartes de bonne conduite lorsque l’on évoque ces espaces communs imposés aux employés.

La nature des compétences des individus de l’entreprise, de plus en plus complémentaires, trouvent pourtant leur place dans ce modèle qui nivelle les conditions de travail. Alors, qu’est-ce qui cloche ?

Les grandes entreprises tech ont d’ores et déjà décidé d’appliquer le principe de l’open space intelligents de par les besoins spécifiques et pour résoudre l’insatisfaction croissant de leurs employés à survivre à l’open space classique.

Une nouvelle configuration du lieu de travail

L’avènement de ces espaces prend en considération le statut professionnel de vos employés. Les commerciaux vont privilégier une posture de travail « debout » afin de garder un mode de travail actif. Les secteurs qui nécessitent de la créativité vont développer les « zones de repos » qui permettront de temporiser et rendre un peu plus intime un espace.

De façon générale, l’évolution de ces open spaces tend à démontrer que l’on recherche plus de mobilité au sein d’un même espace de travail. Que l’individu ne soit pas cloisonné dans un espace tout au long d’une journée (qui laisse libre court à « l’Open Stress »), mais puisse être libre de se déplacer au sein d’espaces spécifiquement aménagés à une utilité précise. Il faut donc que la nature de votre activité et votre modèle organisationnel soit adapté à ces conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *